Agenda

Sacrements/Prière > Temps de ressourcement

Des temps de ressourcement

Depuis de nombreuses années maintenant, nous vous invitons à participer à des temps de ressourcement en monastère. Deux périodes à noter sur vos agendas pendant cette année pastorale 2019/2020 :

du 12 au 15 novembre 2019 à Échourgnac (en Dordogne)

du 9 au 12 mars 2020 à Pradines (dans la Loire).

En novembre, pour soutenir notre réflexion et notre prière, nous nous mettrons à l’écoute du Christ dans l’Évangile de Jean, et sa rencontre avec la Samaritaine.

Pendant le Carême, ce sera le thème de l’Eucharistie : « à la messe, on n’y va pas pour soi mais pour les autres ».

Ces séjours se vivent dans le silence, mais aussi dans le partage… dans la prière en groupe, seul et avec la communauté religieuse… dans la convivialité…

Pour plus de précisions sur le temps de ressourcement à Echourgnac, voir ci-dessous.

Chantal Megneaud et Jacqueline Pomparat

Messe à la chapelle de l’abbaye de Pradines

⇒ En savoir plus sur les abbayes qui vont nous accueillir :


Si tu connaissais le don de Dieu et qui est celui qui te dit « Donne-moi à boire »…  Jean 4, 10

TEMPS DE RESSOURCEMENT – du 12 au 15 novembre 2019 à Echourgnac

Abbaye « Notre-Dame de Bonne Espérance » – 24410 Echourgnac – 05 53 80 82 59

 

Nous revenons cette année encore vous proposer de participer à des temps de ressourcement en monastère.

* C’est à dire ?

Quitter sa maison, ses habitudes, pendant quatre petites journées… Pour se retrouver avec d’autres dans un lieu de silence, de prière…

* Pourquoi faire ?

Prendre du temps pour se mettre à l’écoute de Dieu, partager sa Parole, prier seul(e), en groupe et avec la communauté religieuse qui nous accueille.

* Comment ?

En répondant simplement à cette invitation et en lisant ce qui suit vous aurez (presque) toutes les réponses à vos questions.

Vous pouvez venir aux deux temps (Echourgnac du 12 au 15 novembre 2019 et Pradines du 9 au 12 mars 2020), mais aussi à un seul.

* Je ne suis jamais allé(e) dans un monastère !

Nous serons heureux de vous accueillir et il y aura toujours une personne pour vous guider pendant nos rencontres, pour suivre les offices, trouver un texte dans la Bible, ou… faire la vaisselle.

* Je ne conduis pas

Pas de problème, nous faisons du covoiturage à partir de la maison diocésaine à Anschald.

* Que ferons-nous ?

Vous avez le programme d’une journée-type ci-dessous ; et à l’arrivée nous en parlerons tous ensemble.

* Le silence me fait peur !

C’est vrai, il faut l’apprivoiser… Mais il y a aussi nos rencontres où l’on partage, les offices où l’on chante…

Et il n’est pas interdit de se dire un petit mot, de parler en se baladant…

* Et l’aspect financier ?

Il ne doit pas être un frein. Celui qui peut donner plus permet à celui qui donne moins de venir.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Notre premier séjour se déroulera du 12 au 15 novembre 2019, à l’abbaye d’Echourgnac. C’est une communauté de cisterciennes-trappistines. Nous les retrouverons avec grande joie.

Toute la maison, y compris la chapelle, est adaptée pour recevoir des personnes qui auraient du mal à se déplacer.

Chaque chambre est équipée d’une douche et d’un WC.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Le thème choisi  est :

« La Samaritaine ou l’Évangile de la rencontre »

Chacun connaît bien ce texte dans Jean. Nous le goûterons encore mieux quand nous aurons pris le temps de regarder Jésus rencontrer cette femme.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Pour partir ces quelques jours, vous pourrez prendre : des draps pour petit lit, du linge de toilette.

Et si vous avez : votre Bible, les textes de la liturgie du jour…

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Pour vous inscrire : par tél., par courriel ou courrier, avant le 25 octobre 2019.

Pour le départ : rendez-vous le 12 novembre 2019, à 9h, à Anschald.

Retour le vendredi 15 novembre 2019 vers 17h.

 

En toute amitié

 

Jacqueline Pomparat – Jeangouloux – 63380 Condat en Combrailles

04 73 79 03 77 – jacqueline.pomparat@orange.fr

 

Chantal Megneaud – Fougères – 2 route de Fontafas – 63230 Saint Ours

04 73 77 73 39 – chantal.megneaud@orange.fr 

 

Seigneur Jésus, par le baptême, nous avons été plongés dans ta mort et entraînés dans la vie nouvelle de la Résurrection. Donne-nous d’être assoiffés de l’eau qui donne la vie éternelle.

Une journée à Echourgnac

7h30                     Laudes et Eucharistie

10h                       Rencontre du groupe

12h15                   Sexte

                 Repas

14h15                   None

15h                       Rencontre du groupe

                 Goûter

17h45                   Vêpres

                 Repas

19h35                   Complies


Temps de ressourcement à Langeac (5 au 8 novembre 2018) : le reportage d’une organisatrice

Monastère des dominicaines de Langeac (Haute Loire)

Que dire de ce temps passé chez les Dominicaines de Langeac ?

Notre réflexion s’articulait autour du thème des « fragilités », avec un apport du père Gobilliard à l’aide d’un CD enregistré : « C’est quand je suis faible que je suis fort. »

La Parole de Dieu, nous l’avons puisée dans les Actes des apôtres, pour être en lien avec le projet diocésain de cette année. Ce qui nous a guidé dans le choix des passages : la prise de parole de Pierre, la vie de la communauté, la présence de l’Esprit.

Je vous laisse lire ce que deux participantes veulent bien nous partager :

*(1) Avec le film sur saint Pierre, j’ai « plongé » beaucoup plus rapidement que d’habitude pour profiter dès le début !!
Ce nouveau temps de ressourcement sur les fragilités a été très riche de réflexions, en découvrant la présence du Seigneur à nos côtés, et la confiance en lui qui change nos fragilités en espérance.
Un petit séjour au monastère des Dominicaines de Langeac qui devient bouffée d’oxygène.
Une manière de poser le sac à dos du train-train quotidien pour recharger ensuite les batteries, dans une ambiance d’amitié, de partage, de prière, pour nous nourrir et nous faire avancer dans la foi.
Pour moi, c’est une pause indispensable dans ma vie.

*(2) D’abord en entrée, le film sur saint Pierre a parfaitement situé la « dimension d’homme » des apôtres, leur confiance naïve mais forte en Pierre, la présence de Jean, la conversion de Paul.
Puis les entretiens avec Mgr Gobilliard autour de la vulnérabilité et de nos fragilités. Il a toujours fait le lien, dans un langage clair, entre nous hommes et femmes ordinaires, et les apôtres envoyés par le Père et Jésus en mission.
J’ai retenu que se « préserver est un péché », il faut aller vers les autres malgré nos doutes, nos blessures, nos désespérances, en se souvenant que Dieu nous aime.
Même si nous n’irons probablement pas « jusqu‘à la Croix », gardons une confiance absolue dans le Seigneur.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°