Agenda

octobre 2020
LMMJVSD
    1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
« Sep   Nov »
  • Pas d'événement aujourd'hui
Services/Mouvements > MCR

Le MCR (Mouvement Chrétien des Retraités)

dans le diocèse de Clermont en 2020

(cliquez sur les images pour les agrandir)

 

Dans le diocèse (Puy de Dôme), le mouvement compte 550 adhérents, répartis en 8 secteurs :

  1. Clermont agglomération (Chamalières, Clermont-Centre, Clermont-Nord, Aubière, Beaumont)
  2. Le Pays d’Ambert (Ambert, Arlanc, La Vallée d’Anse)
  3. Le Pays de la Basse Vallée de la Dore (Thiers, Courpière, Billom, Lezoux, Maringues)
  4. Le Pays d’Issoire (Issoire, Besse, Saint Germain-Lembron, Brassac les Mines)
  5. Le Sancy (Orcival, Saint Bonnet près Orcival, Vernines, La Bourboule, Tauves, Condat)
  6. Les Combrailles (Pionsat, Saint Eloy les Mines, Saint Pardoux)
  7. Le Pays du Val d’Allier (Cournon, Pont du Château, Les Martres de Veyre, Lempdes)
  8. Le Pays Riomois (Riom, Ennezat, Aigueperse).

Le MCR du Puy de Dôme compte 59 équipes. Depuis 2018, 3 équipes ont été dissoutes, 2 se sont créées et plusieurs sont en gestation.

Des secteurs ont été définis pour organiser des récollections au plus près des populations : d’une part pour avoir une meilleure connaissance des réalités du terrain, et d’autre part des groupes à taille humaine qui permettent des échanges réels. Il est à noter que les récollections sont ouvertes à tous, adhérents au MCR ou non.

 

 

Cette année (2019-2020), le thème est : « Choisis la vie » ; c’est dans ce cadre que la récollection du pays du Sancy (c’est à dire les paroisses Notre-Dame d’Orcival, Saint Benoît du Sioulet Volcans et Sainte Bernadette des Dores) devait se dérouler à la Maison de la Rencontre à Orcival le 3 avril 2020 et à dû être annulée en raison de la crise sanitaire. Elle a eu lieu avant le 17 mars pour les secteurs de Clermont-Riom-Cournon. En voici quelques échos :

 

 Être libre pour choisir

Pas moins de 80 personnes ont participé à la récollection organisée par le MCR pour les équipes de Clermont et Riom le vendredi 14 février 2020 au CDP. C’était juste avant le confinement, et les autres récollections n’ont pas pu avoir lieu.

 Notre récollection est à la fois un chemin mais aussi un temps d’arrêt pour préparer le terrain de nos vies, pour essayer de faire une place à Dieu dans nos relations humaines et nos activités quotidiennes. 

Qu’évoque pour nous le mot « être libre? » : pouvoir choisir, parler vrai, pouvoir dire non ou savoir dire non. Liberté de son esprit, de son temps, de ses actions, de se déplacer, de prier, d’aimer. Ne pas subir, résister. Se libérer de son éducation, refuser les contraintes ou les accepter, oser s’opposer, exprimer une parole différente.

Saint Jean nous dit dans son Évangile (8, 32) « La vérité vous rendra libres ».

 

I – À l’origine il y a la vie 

Rappelons-nous que nous sommes des vivants appartenant au genre humain. Nous avons connu la vie avec ses joies et ses épreuves, nous avons mesuré nos forces et nos faiblesses. Quelle est notre attitude devant la vie ? La vie commence par une perversion de la liberté : nous n’avons pas choisi de naître, ni choisi nos parents qui nous ont baignés de leur culture et leur manière de vivre.  

Job souffre tellement qu’il regrette de n’être pas mort dans le sein maternel.  

Nous nous débattons au cœur d’un triangle dont les trois sommets sont : ce que nous voulons, ce que nous pouvons et ce qui nous est imposé.  

Toute naissance est un mystère qui porte la vocation d’un être. La vie est un mystère à approfondir pour trouver notre chemin.

Dans les nombreux récits de la Bible sur la création, il nous faut creuser la condition humaine pour prendre conscience que la vie est sacrée.

 

II – Accueillir la vie : chemin vers la liberté

Saint-Augustin : « Deviens ce que tu es… »  Scruter le fond de son cœur, cultiver l’appel à la vie, l’écouter.

Croire en l’homme aimé de Dieu, et qui porte un mystère. Écouter notre humanité. Il faut désensabler la source qui est en nous où, le Père nous murmure sa Parole et son amour (Deutéronome, chap. 6).  

Gardons l’estime de soi avant d’aimer les autres, dans un monde où règne le mépris. Guérir le mal par le bien, corriger nos paroles et notre attitude.

Saint François de Sales, humaniste chrétien nous dit : « Fleuris là où tu es planté ». Partout où nous sommes, nous pouvons porter du fruit. Même malade, on peut répandre la Parole du Christ.

S’engager, ne pas subir mais essayer de comprendre et assumer les divergences. « La crise fait partie de la vie ». Il faut exister pour choisir, sinon l’on n’est pas libre.

 

III – Discerner : chemin pour choisir

Nous sommes souvent à la croisée des chemins. Dans l’urgence, nous sommes appelés à répondre aux multiples questions de la vie. Diverses sollicitations nous rendent confus et nous troublent. On peut choisir un peu malgré nous, par nécessité. Nos grandes orientations se jouent à peu de chose. Comment tirer profit d’une situation pour soi, les autres ou le monde ? Il est important de réfléchir, prendre le temps de discerner, pour annoncer ou supporter telle nouvelle ou telle situation.

 Qu’est-ce qui gouverne en moi ? Quelle direction prendre dans ma vie ?

Pour continuer : une attitude de vigilance ou la garde du cœur ; « Sois le portier de ton cœur et ne laisse aucune pensée y entrer sans l’interroger ». Le Pape François nous exhorte à la joie de l’Évangile qui remplit le cœur et sauve du vide et de la tristesse.  

 

Conclusion : Nos vies sont marquées en positif et en négatif.  Analyser sa vie intérieure, accueillir, écouter même si nos convictions sont ébranlées. Interroger notre cœur, nos sentiments. Être des serviteurs pour l’amour de Dieu, servir avec générosité. Pour désensabler la source qui est en nous, il y a la vie intérieure, l’amour de Dieu et les sacrements comme la réconciliation.

La liturgie de la Parole et le sacrement de réconciliation ont conclu cette journée qui a nourri notre vie intérieure.


Chacune des équipes se retrouve une fois par mois environ avec un accompagnateur spirituel, et chaque membre dispose d’un livret d’année qui propose des questions, des prières, des textes à approfondir pour lire les problèmes de société ou sa vie propre à la lumière de l’Evangile. Certaines équipes mettent en œuvre des projets tels que conférences, repas solidaires, sorties et temps conviviaux.

L’année s’ouvre habituellement par l’Assemblée Générale, qui se déroule au Centre Diocésain de Pastorale au cours d’une journée entière, et qui comprend une table ronde sur un sujet d’actualité (l’année dernière 2018-2019 : la PMA), un débat, le repas en commun, les différents rapports d’activité, financier et d’orientation, illustrés de photos, etc. et une célébration de la Parole de Dieu. Cliquez ici pour voir une présentation de l’Assemblée Générale du 24 septembre 2019, sur le thème « Choisis donc la Vie ».

Pour clôturer l’année, un grand rassemblement provincial (pour l’Allier, le Cantal, la Haute-Loire et le Puy de Dôme) était programmé à Issoire le 18 mai 2020 autour de l’encyclique Laudato Si. Mais, toujours en raison de la situation sanitaire, elle sera reportée à une date ultérieure dont vous serez informés.

S’il n’y a pas d’équipe MCR à proximité de chez vous, créez-en une : le comité diocésain vous aide, contactez-nous au 04 73 61 10 92 ou chantal.boichon@wanadoo.fr.

⇒ Lien vers le site Internet national du MCR.